« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

mercredi 19 avril 2017

Album d’images : la bibliothèque d’Alexandre-Edouard, duc d’Orléans

Amis Bibliophiles bonjour,

Au mois de novembre 2015, je vous avais présenté une édition de Justin, imprimée en 1551 à Lyon et recouverte d’une reliure aux armes et emblèmes du jeune Alexandre-Edouard, duc d’Orléans et futur Henri III. Cette reliure a été réalisée entre décembre 1560, quand Alexandre-Edouard devint duc d’Orléans et mars 1564 moment où il changea de prénom. Les ouvrages portant cette titulature sont donc peu nombreux ; je me suis amusé à les pister et je vous livre aujourd’hui cette galerie d’images.



Justin, Ex Trogi Pompeii historiis externis libri XXXXIIII, Lyon, S. Gryphe, 1551


Ovide, Fastorum, Tristium, De Ponte
Lyon, S. Gryphe, 1554  (cabinet d’un curieux, L. Double)


Diodore de Sicile, Bibliothecae Historicae libri XVII, her. S. Gryphe, 
1559 (collection Dutuit, Petit-Palais)


-Cesar, Rerum ab se gestarum commentarii
Lyon, her. S. Gryphe, 1560 
(Musée Arbaud, Aix-en-Provence, cote R54)


Macrobe, In Somnium Scipionis, Saturnaliorum, Lyon, her. S. Gryphe, 1560  
(Bibliothèque de la ville de Marseille, Res200196)
 

Diogene Laerce,  De vita et moribus philosopharum
Lyon, her. S. Gryphe, 1561 (vente Esmérian, 1972)


Suetone, Vitarum Caesarum, her. S. Gryphe, 1562 
(Catalogue de riches reliures, Librairie Belin, 1910)

Ces 7 ouvrages, sortent tous des mêmes presses lyonnaises et sont de même format in-12. Ils sont revêtus de reliures de maroquin mosaïqué à décor doré, toutes datées de 1562, dont les décors peuvent de répartir en trois groupes : les arabesques (Diodore de Sicile et Cesar), les plaques à arabesques et fond criblé (Diogène Laerce, Ovide et Macrobe) et les encadrements centraux au filet (Suétone et Justin). Entre ces trois types de décor, les similitudes des fers utilisés sont nombreuses et montrent qu’ils sont issus du même atelier de relieur.

A cet ensemble de 7 ouvrages spécialement reliés pour l’éducation du jeune prince, vraisemblablement à l’instigation de sa mère Catherine de Médicis, il faut ajouter deux autres reliures qui correspondent à des ouvrages de présentation.


N. Machiavel, Historie di Niccolo Machiavelli
Venise, Giolito de Ferrari, 1550 (biblioteca di via Senato, Milan)


Jean Nestor, Histoire des hommes illustres de la maison de Medici, Paris, 
Ch. Périer, 1564 (catalogue Quaritch, Londres 1921)


Le premier, Historie di Niccolo Machiavelli, imprimé à Venise en 1550, a été relié dans un atelier ne disposant pas des fers princiers qui ont donc été reproduits en peinture sur les plats. Le second, l’Histoire (…) de la maison Medici, dédié par l’auteur à Catherine de Médicis, comporte les fers « officiels » du duc d’Orléans ainsi qu’un décor d’arabesques  poussé avec des fers similaires à ceux des reliures in-12. Elle provient donc du même atelier de reliure.

Je dois des remerciements à toutes les personnes qui m’ont aidé à retrouver ouvrages et photos : Lauverjat pour le scan de l’Ovide 1554, la librairie Quaritch pour la photo du Nestor 1564, la Bibliothèque Municipale à Vocation Régionale de Marseille pour le Macrobe 1560 et le Musée Arbaud à Aix-en-Provence (J.-L. Kieffer et C. Falavard-Avondet) pour le Cesar 1560. Sans oublier Hugues pour la mise en ligne !


Philippem

Aucun commentaire:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...