« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

vendredi 31 janvier 2014

Edouard Rahir, libraire émérite, bibliophile et bibliographe

Amis Bibliophiles Bonsoir,

Rahir est un grand nom de la bibliophilie et de la librairie, moins pudibond que bien des libraires modernes il assumait totalement son statut de libraire en écrivant que la "librairie n'est, ni un métier, ni un art, c'est un commerce...". 



« A coté de la joie de former une bibliothèque, rien ne vaut le plaisir de la décrire, si ce n'est la satisfaction d'en relire la description »

Edouard Rahir, est né à Epernay en 1862, âgé de 16 ans il entra à la librairie Morgand et Fatout. La librairie avait été fondée en 1854 par Ernest Caen, et appartenait depuis 1874 à Damascène Morgand qui avait été employé, chez le libraire Auguste Fontaine, avant de s'établir Passage des Panoramas en 1876, avec comme associé Charles Fatout.

La librairie Morgand devint la première librairie de Paris, il s'y réunissait tout un cénacle de bibliophiles. On y croisait : James de Rothschild, Emile Picot, le prince d'Essling, Charles Fairfax-Murray, Ivan Orloff, Ernest Quentin-Bauchart (un article sur ce bibliophile est à venir...), Eugène Paillet, La Roche-Lacarelle, de Lignerolles, Roger Portalis, Henri Beraldi, mais aussi des collectionneurs Anglais, et surtout Américains qui savaient que tout se passait dans le chemin du "passage".

Edouard Rahir appris rapidement à aimer les livres, mais aussi à les connaitre. Charles Fatout décède en 1882. Edouard Rahir est déjà à cette époque un élément incontournable de la librairie. C'est lui, dorénavant, qui s'occupe de l'achat en salle des ventes, il voyage aussi beaucoup à l'étranger.

Damascène Morgand quitte ce monde en 1897, et c'est tout naturellement Edouard Rahir qui reprit la maison. Pendant vingt cinq ans, il achète et vend les plus beaux livres anciens et modernes, et les plus rares. Il dirige peu de temps après la première guerre, les ventes les plus fameuses, puis il prit sa retraite et c'est son collaborateur depuis 1897, Francisque Lefrançois, qui lui succéda.
Edouard Rahir fut le premier président du Syndicat de La Librairie Ancienne et Moderne.

Depuis 1920, Edouard Rahir s'était retiré des affaires. Il vivait à St Germain-en-Laye où il avait fait bâtir une propriété. Sa démission donnée au Syndicat de La Librairie, il avait été nommé Président d'Honneur. Edouard Rahir décède le 24 octobre 1924 à l'âge de 62 ans.

Il aura pendant quarante ans consacré sa vie à, l'achat, la vente, des livres les plus beaux et les plus rares. Edouard Rahir possédait une mémoire fidèle qui lui permettait de discuter de la valeur des livres et d'y porter un jugement éclairé. Sa réputation était aussi fortement établie à Paris qu'à l'étranger. En Angleterre, en Allemagne et en Italie il était à son rang, le premier.

C'était une personnalité parisienne, sans extravagance. On ne le voyait, ni aux courses, ni aux premières théâtrales, mais il était bien connu à l'hôtel des ventes, où il a mené de retentissantes enchères. Il était souvent consulté à sa librairie du Passage des Panoramas. Ce passage a été le carrefour où ont circulé les plus précieux exemplaires de la pensée humaine.

La santé de Damascène Morgand n'étant pas très bonne les dernières années de sa vie, c'est donc Edouard Rahir qui se chargea de la rédaction des catalogues des ventes de la bibliothèque de Mr Destailleur (1891-1895), puis de celle de Guyot de Villeneuve, le président de la Société des Bibliophiles François.

Le catalogue le plus important fut celui de la vente de Mr Dutuit de Rouen et publié en 1899. Le catalogue est une œuvre bibliographique considérable et représente le résultat de longues recherches sur la provenance, la typographie et l'illustration sur les livres d'heures.

Il a également montré ce dont il était capable en publiant en 1907, sa bibliothèque de l'amateur, une deuxième édition, revue, corrigée et augmentée paraîtra en 1924.

Dans ce manuel du « Guide sommaire à travers les livres les plus estimés », se trouve réunies, et classées les connaissances d'un libraire. Le catalogue est accompagné d'une notice sur la typographie et la reliure, et qui font honneur à la science de l'auteur, mais aussi, à sa vivacité et à la délicatesse de son esprit.


Edouard Rahir fut aussi le créateur de bibliothèques d'amateurs. Il cherchait des livres, conseillait, et le jour de la vente acquérait le livre. Celle de Mr Lebeuf de Montgermont fut formée par Edouard Rahir et vendue par lui en 1911-1913.

La dernière vente, durant laquelle il était expert, fut celle de Mr Arthur Meyer et qui s'est déroulée au printemps de 1924, il y acheta un Molière avec l'autographe du poète et des dessins de Boucher pour un des ses clients (200 000 francs).

Edouard Rahir sut se faire une bibliothèque personnelle que bien peu de personnes ont eu le privilège de connaitre ; elle renferme des trésors digne de musées.

Edouard Rahir comprend de très bonne heure que le premier devoir d'un bon libraire est de bien cataloguer ses livres. Les 10 volumes du bulletin Morgand (1876-1904), décrivent minutieusement le nombre impressionnant de 46 593 articles, sans compter, ceux, énumérés dans les répertoires de 1878, 1882 et 1893, et, ceux, décrits dans les 21 bulletins publiés de 1904 à 1920. James de Rothschild et Emile Picot ne dédaignèrent pas y collaborer.

Le Bulletin Morgand est l'œuvre principale de Edouard Rahir, mais ce n'est pas la seule, à l'occasion d'une exposition à Tours en 1890, il rédigera une rarissime plaquette : « Notice sur les Rabelais de Mr Bordes », où il faisait preuve de connaissance fort étendue sur l'histoire littéraire du XVIe siècle.

Ensuite, vînt, toute une série de catalogues dressée pour la vente des bibliothèques, les autres pour la satisfaction de leurs possesseurs. C'est une des parties les plus importantes de l'œuvre de Edouard Rahir, où son érudition se déploya avec le plus de succès.
Il a obtenu la légion d'honneur en 1910.

« La librairie n'est, ni un métier, ni un art, c'est un commerce, mais parmi les commerces peu sont plus agréables et des plus relevés »
Essai des écrits d’Edouard Rahir, catalogues de ventes et de bibliothèques

-10 volumes du Bulletin Morgand (1876-1904)
-Répertoire de 1878, 1882 et 1893
-21 Bulletins publiés de 1904 à 1920

- Notice sur les Rabelais de Mr Bordes, exposition à Tours en 1890
- Catalogue des livres composant la bibliothèque de feu Mr le baron James de Rothschild
- Bibliothèque Eugène Paillet (in le vingtième fascicule du Bulletin Morgand), tirage à part sous le titre de : Catalogue des livres de la bibliothèque de Mr Eugène Paillet
- Vente de l'Abbé Bossuet, 1888
- les cinq ventes de Mr Destailleur, 1891, et 1893 à 1896
- Emile Müller, notaire à Bruxelles, 1892
- Marquis de B..., 1892
- les deux ventes Goncourt, 1897
- Guyot de Villeneuve, 1900-1901
- Vente Eugène Paillet, 1902
- Vente Henri Bordes, 1902
- Auguste de Boislaville, 1904
- Alexandre Lantelem, 1904
- L. de Montgermont, 1911-1913
- Henri Houssaye, 1912
- G. de Th...., 1913
- A. de Beurdeley, 1920-1921
- La collection Dutuit, livres et manuscrits, 1899
- Catalogue d'une collection unique de volumes imprimés par les Elzevier, 1896
- Catalogues de livres Français de la bibliothèque du baron Ferdinand de Rothschild à Waddesdon ; ce catalogue n'est pas signé, mais il n'est pas douteux que Edouard Rahir l'ai rédigé presque en entier.
- Catalogue of a books selected from the library of an English amateur (1893-1897), ne sont pas à proprement parlé l'œuvre de Rahir, l'auteur est feu Lord Carnavon, propriétaire de la collection, mais Rahir y avait contribué par plus d'une notice savante.
- Bibliothèque de l'amateur, 1907
- Bibliothèque de l'amateur, 1924, édition revue et considérablement augmentée; cet indispensable manuel se divise en deux parties : un dictionnaire des livres les plus recherchés, avec une foule de détails utiles et peu connus; une série de tableaux méthodiques, où ces mêmes ouvrages sont réunis, groupés à nouveau d'après leur contenu, leur typographie et leurs illustrations.
- dans le Bulletin Du Bibliophile de 1913, important mémoire sur la vente de Robert Hoe de N.Y
- en 1922, six travaux sous sa signature :
- Molière à la comédie Française et chez les bibliophiles
- Les livres anciens de la bibliothèque d'Henry Meilhac
- Deux catalogues de bibliothèques particulières
- Un legs important à la bibliothèque nationale
- A propos des modifications apportées à une gravure du XVIe siècle
- Une exposition de reliures à Florence
- 1923, un article sur l'exposition du livre Français au pavillon de Marsan
- 1924, mélanges offert à Emile Picot, il a apporté une précieuse contribution sur la première édition des œuvres de Clément Marot
- Revue des livres anciens (1913-1914)
- un travail sur un recueil de pièces gothiques de la vente Lignerolles
- des reliures de Trautz-Bauzonnet à propos d'une vente récente

Au lendemain de la guerre, il découvrait en Angleterre un volume unique de Bernard de Palissy, et en imprimait le texte en 1919 dans une plaquette : Architecture et ordonnance de la grotte mystique de Monseigneur le Duc de Montmorency, premier livre du célèbre potier, demeuré inconnu, réimprimé d'après l'édition de la Rochelle, 1563

- demeuré inachevé : un ouvrage sur lequel il travaillait depuis quelques années, sur les livres illustrés Français du XVe au XVIe siècle. Ses notes étaient prises, ses descriptions rédigées, et au moment ou il allait pouvoir mettre en œuvre ses matériaux... la plume lui est tombée des mains.
- Cours professionnels de la librairie, leçon du 27 mai 1924 faite au Cercle de la Librairie par Mr Edouard Rahir, in discours & articles publiés à l'occasion de son décès, P., 1925, in-12, (4)ff+80pp.+(2)ff, portrait photographique en frontispice, 275 exemplaires non mis dans le commerce, tirage sur papier vergé épais, contient : Discours de Mr Lucien Gougy/Article de Mr Georges Blaizot/Article de Mr Joseph Galtier/Article publié par "The Times Paris/Article de Mr Seymour de Ricci/Conférence faite au Cercle de la Librairie le 27 mai 1924 par Edouard Rahir
(Pour les aficionados uniquement !!!)
Cet article s'est fortement appuyé sur ce livre que j'ai acquis à la foire St Sulpice en juin 2008

- Les 6 catalogues de sa vente : -Catalogue de la bibliothèque de feu Mr. Ed. Rahir (1862-1924)
P., Francisque Lefrançois. 1930-1938. 6 vol. in-4. Très nombreuses illustrations hors texte reproduisant des reliures de sa collection.
T1 : Livres anciens du XVe au XIXe siècle. Riches reliures anciennes, la plupart de provenances royales, personnages et amateurs célèbres. Quelques livres illustrés du XVIIIe siècle dans leur reliure ancienne en maroquin.
T2 : Livres anciens illustrés des XVe et XVIe siècles. Livres d'heures. Riches reliures anciennes et modernes.
T3 : Livres illustrés du XVIIIe siècle, riches reliures anciennes.
T4: Livres armoriés des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles, riches reliures anciennes
T5 : Livres anciens des XVe, XVIe et XVIIe siècles, belles reliures anciennes
T6 : (1938) Livres anciens et modernes, riches reliures anciennes et modernes

H

lundi 27 janvier 2014

Bibliophilie et Sciences: Prony, grand ingénieur français

Amis Bibliophiles bonsoir,

Gaspard Clair  François  Marie Riche  de  Prony (1755­1839),  est  l'un  des  plus  grands ingénieurs français de la première moitié du dix­neuvième siècle. Plus praticien que théoricien, il a coopéré à 
la  construction  du  pont  de  la  Concorde,  puis,  en  1785,  aux  travaux  de  restauration du port de Dunkerque.  En  1794,  Prony est  nommé  professeur  de  sciences mathématiques  à  l'École Polytechnique. En 1795, il fait partie des nouveaux membres de l'Institut dont il devient  secrétaire de la section des sciences physiques et mathématiques. En 1798, il est nommé directeur de l'École des  ponts  et  chaussées.  Il  participe  à  de nombreuses  missions  d'études  par  exemple  pour l'assainissement des Marais Pontins. En 1825, la Restauration lui donne le titre de baron, et Louis-Philippe, en 1835, lui accorde le titre de pair. Je vous présente quelques­uns  de ses ouvrages.


Mécanique philosophique ou analyse raisonnée des diverses parties de la science de l’équilibre et
du mouvement.
Paris, Imprimerie de la République. An VIII. EO.
1 volume in­4 ; (4), VIII, 477, (3) pp.

Cette mécanique constituait initialement les cahiers 7 et 8 du Journal de l'Ecole Polytechnique. Au dos du faux titre il est noté : « La IVe. et la Ve. partie de cet ouvrage paraîtront dans quelques mois, avec un Tableau synoptique de toutes les parties de la mécanique. » Ces parties n'ont jamais paru et le texte de Prony fut extrait de la série et remplacé par un cahier 7 et 8 contenant les Leçons de mathématiques données à l'École Normale en 1795 par Lagrange et Laplace.


Plan raisonné de la partie de l’enseignement de l’école polytechnique qui a pour objet l’équilibre et le mouvement des corps.
Recherches sur la poussée des terres.
Paris, Courcier. An 9. EO ­ An 10.
1 volume in­4 ; (2), IX, (1), 224 pp. ­ 20, (2) pp, 1 pl.

L’ouvrage est divisé en six parties : Statique – Dynamique – Hydrostatique – Hydrodynamique - Des machines et des moteurs – Considération générale sur l’équilibre et le mouvement. Dans son préambule, Prony note : « L’ordre et la méthode que j’ai suivis, dans les combinaisons de ces idées générales,  pour  en  former  ce  qu’on  peut  appeler  l’édifice  de  la science, sont  exposés dans ma Mécanique Philosophique… les changements sont peu considérables ».


Recherches physico­mathématiques sur la théorie des eaux courantes.
Paris, Imprimerie Impériale. An XII, 1804. EO.
1 volume in­4 ; (2), XXXII, 130, (2) pp, 7 tableaux, 2 pl.

Prony  fut  envoyé  en  Italie  à  plusieurs  reprises  par  Napoléon,  pour  étudier  les méthodes  de régularisation  des  cours  d'eau.  Dans  ce  traité  il  présente  de  manière claire  les  principes de la mécanique des fluides. Prony  analyse la vitesse  et  la pression de  l'eau, les réalisations  de canaux  et  de  conduits,  et  il expose ses expériences sur  le mouvement  de  l'eau  dans  des conduits cylindriques, et dans  des canaux ouverts. Dans cet ouvrage, il reprend les expériences de Bossut et de Du Buat sur les eaux courantes. Il fournit aux ingénieurs en hydraulique des règles pratiques qui seront suivies jusqu’à la fin du XIXe siècle. 


Sommaire des leçons sur le mouvement des corps solides, l’équilibre et le mouvement des fluides...
Paris, P. Gueffier. 1809. EO.
1 volume in­4 ; (8) pp. ­ 1ère Partie : Statique : 4, 4, 2, 3, 2, 4, 6, 4, 2 pp. ­ Dynamique : 12 pp. ­
2ème Partie : Dynamique : 11, 3, 2, 3, 3, 2, 10, 13, 3, 4, 9, 4, 2, 8, 4, 2, 4, 2, 3, 2, 5, 5, 9, 16, 2, 5, 2, 3, 10, 3, 6, 36, 8, 26 pp, 2 tableaux.

Ces  leçons  sont  celles  données  par  Prony,  professeur  de  mécanique  à  l’École Impériale Polytechnique,  en  1809.  Le  volume  est  divisé  en  deux  parties  ayant  le même  titre :  Cours de Mécanique. La première partie contient 16 leçons de statique, suivies de 6 leçons de dynamique et d’un supplément. La seconde partie est formée de 47 leçons de mécanique auxquelles on a joint les leçons  48  et  49  (4  pp,  1  tableau).    Cet ensemble  est  très  rare.  La  première  leçon possède  la signature de Savary. Il s’agit peut­-être de André Daniel Savary (1791­1860) entré à Polytechnique en  1807. Cet ouvrage  provenant  de  la  bibliothèque Becquerel,  et A. C. Becquerel  étant  entré  à Polytechnique en 1807, la première possibilité est plus probable.



Leçons de mécanique analytique.
Paris, Imprimerie de l’École Impériale (puis Royale) des Ponts et Chaussées. 1810­1815. EO.
1 volume in­4 ; (4), 6, 306, VI pp, 3 pl. ­ (4), 530, IX, (3) pp, 1 pl.

Prony est chargé dès la création de l’École Polytechnique en 1794, de professer l’application de l’analyse  à la mécanique. Le  conseil d’administration  de l’École le presse de publier son  cours, mais  Prony  est  par  ailleurs  chargé  de  plusieurs  missions par le gouvernement.  Le  contenu des cours de Prony est édité en 1801 par Francoeur, un de ses ancien élève, dans son Traité élémentaire de mécanique, d'après les méthodes de R. Prony. Dans la préface, l'auteur explique qu'il s'agit ici d'un  ouvrage  tout  à fait  nouveau du fait  des  nombreuses  augmentations  et améliorations  qu'il  a opérées ainsi que des avancées importantes faites dans la connaissance de ce sujet.

La première partie est dans la rare édition originale de 1810 ; on rencontre plus souvent les deux parties à la date de 1815. On remarque le changement de nom de l'Ecole en 1815: impériale pour la
première partie puis royale pour la seconde.

Cet ouvrage est inachevé. Deux parties seulement, la statique et la dynamique, s'y trouvent traitées; il manque encore l'hydrostatique et l'hydrodynamique, que Prony avait promises et auxquelles même il devait joindre des applications, ce qui eût donné lieu à une cinquième partie.


Pièce autographe écrite par Prony en 1826 ou 1827 relative à sa  demande de fonds pour les expériences sur la force expansive de la vapeur d’eau.

On trouve à la suite un mot de Joseph Fourier : Convoquer la commission des fonds pour l’inviter à délibérer sur cet objet  et un mot de Georges Cuvier : A convoquer la com.  des fonds pour lundi.

Le Gouvernement français engagea, en 1824, l'Académie des sciences à s'occuper de recherches expérimentales sur les lois de la force expansive de la vapeur d'eau, à des hautes températures. 

L'Académie nomma une commission  formée de Arago, Dulong, Ampère, Girard et  Prony.

On pourrait encore parler de l'important ouvrage de Prony sur l'Architecture hydraulique … Mais j'ai déjà trop abusé de l'hospitalité de Hugues que je remercie. 

Bernard

samedi 25 janvier 2014

Ebayana et Bibliophilie, livres anciens en vente sur ebay: belles reliures, EO, livres à planches, éditions du 16ème au 20ème siècle et curiosités

Amis Bibliophiles bonjour,

Voici une très belle sélection de livres intéressants actuellement en vente sur ebay.

A noter, de nombreuses et belles reliures et une sélection autour de la bibliophilie et des books on books avec quelques belles affaires à faire!

Vous pouvez en retrouver beaucoup plus sur http://encheresbibliophiles.fr/

En passant, j'ai ajouté de nouvelles catégories sur http://encheresbibliophiles.fr/, si vous aimez la philatélie, le militaria, la numismatique ou les antiquités en général, vous pourrez retrouver sur le site les objets de ces catégories toujours classés par critères: les plus suivis, les plus chers, les plus enchéris.


Horace Horatius Opera 1733-37 John Pine 8vo 2vENGRAVED THROUGHOUT 1ST ED & ISSUE GREATEST ENGLISH 18TH CENTURY ILLUSTRATED BOOK post est




























































et





H

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...