« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

dimanche 13 janvier 2008

Portrait d'une jeune relieure : Fedora

Amis Bibliophiles Bonjour,

Je reprends ma série de portraits avec aujourd'hui celui d'une toute jeune relieure, fraîchement diplômée de l'Ecole Estienne, et qui suit le blog depuis un moment, même si elle est encore trop timide pour intervenir. Toutes les images qui illustrent le portrait sont ses créations (superbe, non?)

Le poète sur la place. Ignazio Buttita. Reliure à décor sur ruban apparent

Bonjour Fédora, pourriez-vous nous parler un peu de vous?

Bonjour à tous les lecteurs du blog, je m'appelle Fédora, j'ai 22 ans, je suis passionnée par les livres depuis mon plus jeune âge et après avoir obtenu mon DMA (diplôme des métiers d'art en reliure dorure) à l'Ecole Estienne avec la mention d'excellence, je rêve d'ouvrir mon propre atelier en région parisienne.

Nous connaissons tous l'Ecole Estienne de nom, pourriez-vous nous en dire un peu plus?

L'école Estienne est le nom traditionnel de l’École supérieure des arts et industries graphiques. Elle a été fondée en 1886. Son nom est un hommage à l'imprimeur Robert Estienne. On y enseigne également la typographie, l'illustration, la gravure, la communication visuelle, les métiers de l'édition et de l'animation 3D.

Plaquette de dorure. Fleuron or et noir de fumée.

Pour pouvoir entrer à l'école Estienne il faut soit avoir fait un bac arts appliqués ou soit, comme moi faire une mise a niveau en arts appliqués. Il y a des cours généraux (Français, Anglais, Histoire de l'art, Comptabilité...) puis la pratique. Deux ateliers sont mis à notre disposition, un de reliure et l'autre de dorure. Au long de la scolarité, nous avons plusieurs figures imposées à réaliser : bradel, reliure sur nerf, montage sur onglets avancés, gravures...

Voyage au Congo André Gide. Reliure présenté pour mon diplôme

Reliure box teinté avec boîte

Puis pour la présentation de notre diplôme nous avons trois reliures à effectuer sur un thème de notre choix. Nous présentons le jour du diplôme ces trois reliures a un groupe composés de dix professionnels.
Au dessus de la simple obtention du diplôme, il existe mention bien ou mention d'excellence.

Reliure souple cuir imitation galuchat. Intérieur daim

Depuis quand êtes vous passionnée par la reliure?

J'avais 17 ans quand la passion de la reliure s'est emparée de moi. A cet instant j'ai su que je voulais en faire mon métier. Dés lors, j'ai décidé de passer un BAC littéraire, pour étoffer ma mes connaissances. Ensuite j'ai passé une mise a niveau pour pouvoir intégrer l'école Estienne. Depuis l'obtention de mon diplôme je travaille dans un célèbre atelier de reliure, dorure et restauration à Paris.

La Côté d'Azur illustrée. Boîte en papier japon teinté avec enveloppe portant des photos

Pendant ma scolarité j'ai réussi à obtenir la confiance d'une dizaine de clients. Mais il est dur de combiner le travail pour l'atelier et le travail pour mes clients. J'aimerais pouvoir me consacrer à eux à 100%, ainsi les délais seraient moins long.

La reliure est un art, que ressentez-vous quand vous vous occupez d'un livre?

C'est vrai que la reliure est un art. Pour faire ce métier il faut aimer l'objet livre, "un patient" qui est choyé et qui ne craint pas la piqûre ou la pointe du scalpel du relieur. Quand je recouvre le livre de cuir, de papier ou de toile j'ai l'impression de l'habiller pour le protéger. De le rendre beau, aussi beau que le texte à l'intérieur.

Dominique Merigot, poèmes sur la place. Bradel cuir décor en ponçage, réserve avec des feuilles mortes

Pour moi le métier de relieur consiste dans un premier temps à penser à la pérennité du livre et donc à sa bonne conservation. Puis il faut aussi penser à associer l'intérieur du livre à l'extérieur. Il faut créer une harmonie entre le thème du livre et les matières et couleurs employées pour la reliure.
Chaque livre est unique (en ce moment, je travaille sur un Code Napoléon et sur un manuscrit).

Faites vous uniquement de la reliure, ou également de la dorure et de la restauration? Avez-vous une période de prédilection? Restaurez vous les livres anciens?

Pour ma part je fais de la reliure et de la restauration. Pour la dorure ça dépend du travail a faire. Je restaure des livres anciens, mais je fais aussi de la reliure traditionnelle et de création.

Reliure sur nerfs, à coins

Qui sont vos modèles en matière de reliure?

Mes modèles en matière de reliure sont tout d'abord les professeurs que j'ai eus pendant ma scolarité, Monsieur Ribal (doreur connu dans le monde entier)
Monsieur Brindeau et Madame Douet (relieur).Il y a aussi Monique Mathieu connu pour l'élaboration de décors fabuleux, et Florent Rousseau qui fait essentiellement de la reliure d'art.

Que vous préférez dans la reliure?

J'avoue que je préfère le moment de la couvrure. L'objet est bientôt fini et l'on ressent une certaine satisfaction. Par ailleurs, la restauration est peut-être le moment le plus émouvant, quand on donne une seconde vie à un livre.

Quelle serait la reliure de vos rêves, et vos matériaux favoris?

Une reliure d'art avec un décor magnifique, avec des incrustations de matières et une structure inédite. J'ai une prédilection pour le chagrin pour sa souplesse, le box pour sa classe et sa sobriété, et pour le galuchat pour son touché et son originalité.

Demi reliure chagrin/papier fait main

Etes vous également bibliophile? Si oui, quels sont les livres qui vous intéressent et où achetez vous vos livres? Internet, salons, libraires?

Ma mère a vécu en Afrique et ce continent m'a toujours passionnée. J'ai décidé de faire mon diplôme autour de ce thème. Je collectionne les livres de voyage vers l'Afrique.
Je suis également amatrice de beaux livres comme les livres d'artistes présentés à la librairie Nicaise. J'achète peu sur internet parce que pour moi, le contact physique avec un livre primordial.

Carnet de croquis de Marcel Duchamp

Vous savez que les lecteurs du blog aiment les histoires, auriez-vous une anecdote à nous raconter concernant la reliure, ou autre chose qui touche à la bibliophilie?

En voici une : dans l'atelier où je travaille actuellement un bibliophile nous a apporté un magnifique livre d'une valeur de 50 000 mille euros (décor prestigieux, des milliers de petits fleurons or, mosaïques....), ce qu'il n'avait pas vu lors de l'achat c'est que l'ancien restaurateur n'avait pas mis à l'intérieur du livre des gardes de la bonne époque. Il n'était pas assez connaisseur pour s'en rendre compte.

Restauration de papier

Evoquons pour finir les aspects pratiques... au cas où l'un des lecteurs du blog souhaitait vous confier un livre...

Chaque livre est différent et il m'est difficile de donner des tarifs, cela dépend du format, des réparations. Après descriptif du livre je peux donner une estimation. Le mieux étant bien sur de voir le livre. C'est la même chose pour les délais, mais je m'engage généralement sur une date précise, que je fais tout pour respecter.

Tranche fil main, en soie

Vous êtes à Paris, ce qui n'est pas le cas de tous les lecteurs du blog, comment procédez-vous avec un client en général?

Oui je suis à Paris, mais j'ai des clients un peu partout en France. Nous échangeons beaucoup par mail et par colis. Quand c'est possible nous nous déplaçons une fois chacun quand il y a un travail particulier. Pour chaque client il y a tout d'abord un premier rendez vous au cours duquel je présente mon travail, puis en général une discussion avec un réel échange s'installe, pendant laquelle je note avec précision les attentes du client.

Reliure arabe. Parchemin

Quels sont vos projets?

Pour finir mon projet serait d'ouvrir mon atelier de reliure en région parisienne, le plus tôt possible. J'adore votre blog, cela ne m'étonne pas qu'il ait autant de succès. Je trouve très intéressant toute la description des cuirs. Même le novice peut s'y retrouver dans votre blog et c'est ce qui me plaît.

Merci!... Bonne chance Fédora! Tenez-nous au courant.

H

Pour contacter Fédora : fedora86@hotmail.fr

15 commentaires:

Gonzalo a dit…

Superbe reliures, et intéressant portrait.

Pourquoi, Fédora, ne laissez vous jamais de commentaires? Réponse exigée en commentaire! ;o)

Ce qui me fait plaisir, c'est de voir que la tranche d'age 20/25 ans (la mienne!) semble plutôt bien représentée dans les lecteurs du blog. On se sent moins seul! C'est chouette.

Etienne a dit…

Superbe! Fédora, je garde précieusement votre adresse email. Vos réalisations sont magnifiques, et visiblement vous êtes toute jeune! Bravo!

Hugues, merci pour ce portrait et pour le blog... quand je pense que certains trouvent que c'est un "blog de rigolos" (et mon petit doigt pense savoir de qui il s'agît)... j'ai envie de répondre que ce seront bientôt eux qui me feront le plus rire (quand ce n'est pas pleurer).
Etienne

Gonzalo a dit…

> quand je pense que certains trouvent que c'est un "blog de rigolos"

Qui? qui?

Et puis après tout, s'ils ont raison, tant mieux pour nous! Je préfère la compagnie de Rabelais à celle de Bossuet. Vivez joyeux, bande de rigolos!

PS/ Mais sérieusement, c'est qui?

fedora a dit…

merci pour vos petits commentaires. Ca me fait bien plaisir. Nhésitez pas à me poser des questions.

alain a dit…

HUgues saura bien nous donner les coordonnées de votre atelier?
Dans les petites annonces à venir...

Bergamote a dit…

"oooh ! aaah ! c'est beauuu !!!" Voici à peu de choses près ce que je me suis dit en découvrant ce billet.
Je fais de la reliure (en tant qu'amateur, je débute) et je suis en émerveillement devant ces photos.
Bravo, Fédora, bon courage et bonne chance dans tous vos projets !

fédora a dit…

merci beaucoup pour vos encouragements. J'aimerai monter mon entreprise chez moi, étant ainsi disponible a 100% .

Jean-Marc a dit…

Beau portrait. Et rassurant quant à la pérennité du gout des livres, de la reliure, des belles choses.

Jean-Marc

Xavier a dit…

Bravo !!!!, superbes réalisations; et bonne chance pour votre futur atelier
Xavier

Raphael Riljk a dit…

La convoitise des bibliophiles du XXIe sècle et au-delà se trouve assurée...

Raphael

bertrand a dit…

Bravo pour ces belles réalisations.

Une question :

En tant que relieuse d'art, considérez-vous qu'il existe pour vous une priorité du décor de la reliure sur la technique du corps d'ouvrage, ou bien les deux sont-ils aussi importants à vos yeux ?

Ne considérez-vous pas que la reliure d'art contemporaine est avant tout l'Art de la décoration de la reliure ?

PS : mes questions n'ont rien de polémique pour ceux qui le penseraient, au contraire, je cherche juste à connaitre le fond de la pensée d'un relieur d'art moderne et sa façon de voir les choses.

Amitiés, Bertrand

Fédora a dit…

Bonsoir Bertran,
En temps que relieuse d'art je considére que le décor et la technique du corps d'ouvrage sont aussi importants. Le livre doit être harmonieux dans sont integralité. Tout doit être impécable à mes yeux.

Amitiés, Fédora

bertrand a dit…

Merci Fedora de votre réponse qui me satisfait pleinement. En effet, tout doit être parfait ou tout au moins tout doit tendre vers la perfection.

Malgré tout vous n'avez pas répondu vraiment à ma deuxième question que je réitère ici :

Ne considérez-vous pas que la reliure d'art contemporaine est avant tout l'Art de la décoration de la reliure ?

Amitiés, Bertrand

Fédora a dit…

Bonsoir Bertran,
En effet je pense que la reliure d'art contemporaine est l'art de la décoration de la reliure avec le choix des matériaux, des couleurs, de la technique....

Amicalement Fédora

Anonyme a dit…

Je suis admirative de votre discipline adaptée à des amateurs réputés pour avoir une grande rigidité, bravo Fédora !
Sylvie

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...